30/06/2007

05. Everybody's someone else's freak / Every cure is someone else's disease



C'est très très désagréable. J'ai horriblement envie de faire un post, j'ai besoin de me décharger de plein de trucs, j'écris des phrases dans tous les sens, et puis j'efface tout parce que je ne trouve pas le lien entre tout ça, le fil conducteur qui fera un article cohérent. Mais bon, c'était à base de vie que je subis, de mon impression d'être anesthésiée de tout sentiment ou attachement, de mon besoin de rencontrer des gens intéressants+cultivés+ouverts tout ça (le net en est plein, où ils sont dans la vie réelle?). C'est comme si depuis plusieurs mois j'étais devenue une sorte de chose evanescente plus vraiment réelle et que je flottais en regardant passer ma vie, et en attendant.... quoi d'ailleurs ? Plus que tout je crois qu'il faut que je trouve quoi faire de ma vie. Je rêverais de savoir vivre au jour le jour, de me pas m'angoisser pour l'avenir, de me dire "tu es jeune, profite", mais je ne sais pas. Il faut absolument que je soit prise dans une école de journalisme l'an prochain, je supporterai pas une troisième année de psycho passée en sachant que je ne veux pas travailler là dedans. Qui plus est dès la rentrée 07 là toutes les copines se seront barrées, elles, dans des écoles et iut divers, je vais pouvoir bien me répéter "tout le monde fait ce qu'il aime et toi ? ah ben non." Et là j'aurais beau sortir faire la fête ce qu'on veut, rien ne me débarassera de ce sentiment sourd mais permanent de vivre EN VAIN (c'est percutant comme formule ça tiens)("trouver des gimmicks des phrases choc").
Ohnonohnon je repars dans une phase déprime/passivité/refus de vie sociale. Bon ne vous inquiétez pas (je m'adresse à mes trois lecteurs) ça se ressentira pas ici, d'ailleurs aucun danger puisque je vais être en Espagne pour 20 jours. Bien ça, je vais méditer loin de tout. Peut pas me faire de mal.

Bouh cet article est détestable et d'ailleurs ne le lisez pas, mais au moins, c'est dit. Je vous ferai une petite playlist d'ici lundi pour vous occuper pendant que je suis au soleil tiens, ainsi qu'un post un peu plus fripon (soulagement général).

(photo)

28/06/2007

04. Nous pouvons enfin recommencer à vivre mes frères

03. Holdin on to the last dance tonight




Non mais honnêtement. Pour vous décrire un peu ma ville. Je reviens d'un congrès inter-amical dans un bar nouvellement ouvert, c'était la première fois que j'y allais bla bla bla. Le patron est un espèce de vieux métalleux sur le retour, très sympathique au demeurant, mais il a toujours ses blousons en jean année 92 sur des t-shirts Iron Maiden, tout ça. Bref et il met un dvd sur le grand écran au fond, je vois s'afficher le logo "nothing", je gueule "OUAIS NINE INCH NAILS ?!?" il me regarde et fait avec un grand sourire "Oui. Tu es la première qui connait, ça fait plaisir !" .... De ma ville depuis l'ouverture du bar je suis la première à connaitre Nine Inch Nails. Groupe surconnu s'il en est.
Vous sentez la détresse d'habiter à SAINT AMAND MONTROND ?!
Vous la vivez ?
Je vous demande un peu.

Un jour je vous parlerai du CORSAIRE notre bien aimée unique "boite de nuit". Mais pas là, j'ai un peu sommeil.

PS Hans : va sur la page de Brodi, dans "Général" y a toujours un L*****, et si tu comptes le nombre d'étoiles....tu sais ce que ça fait. La pute.

26/06/2007

02. And I sing my sad songs, and I hope forever.


Bonjour bonjour les amis.
Comme je ne sais ENCORE pas de quoi parler, je vais commencer la série d'articles que je veux faire depuis mille ans. Aujourd'hui, je vais vous entretenir de JJ72, un groupe que je regretterai 4life parce qu'il n'est plus. D'après Wiki, le premier album a été un gros succès inattendu critique+commercial en 2000 en Angleterre, j'avais donc euuh 11 ans, inutile de préciser que j'étais loin de me tenir au courant de groupes comme ça à l'époque. Pour ma part tout a commencé avec un mp3 dans mon ordi y a quelques années, du diable si je sais d'où il sortait. C'était cette chanson :



J'avoue, vous allez peut être être choqués par les "feel for MEEEEEEE, sympaTHYYYYYYY", mais en dehors de ça je trouve cette chanson magnifique. Le refrain m'évoque l'urgence, un après-cataclysme, Pentagone en ruine, les survivants se rassemblent, et si quelqu'un chantait il le chanterait comme ce refrain. C'est très bête mais j'ai toujours eu cette image bref.
(A partir de là vous avez déjà noté la voix du chanteur qui est TELLEMENT belle)
Vient alors une quelconque foire aux BDs/CDs (avant j'y allais toute ma vie dans ces trucs là), au détour d'un bac à disques je tombe sur un cd noir, plus sobre tu meurs, avec une unique inscription en blanc, JJ72. Pas de titre autre, rien. Dessus un sticker 4€. Je m'empresse d'acquérir l'objet, je rentre chez moi, l'écoute. Je tombe amoureuse.




Ça me fait penser à Muse, à Placebo, à Radiohead, aux Smashing Pumpkins. La voix de Mark Greaney est tellement particulière, un peu à la Billy Corgan d’ailleurs, on pourrait souvent croire que c'est une fille qui chante. Presque toutes les chansons me bouleversent. Il y a une urgence, une puissance là dedans, et beaucoup de désespoir aussi.
Là ces trois mp3 il vous les faut absolument par exemple.

Pour finir, la deuxième et dernière chansons qu'a radio blog d'eux. Elle est extraite d'I to Sky, leur second album que je ne connais pas, mais je vais arranger ça.



Après cet album la bassiste s'est barrée pour reprendre ses études et rip Jj72.
Et vous savez ce qui me blase teeeeellement ? Ils sont passés AU PRINTEMPS DE BOURGES. En 2002. La même année que Muse, Placebo (enfin ces deux là j‘aimais déjà mais j‘sais plus veto parental je pense), Sneaker Pimps et Blonde Redhead. Si seulement j’avais eu un peu plus de goûts et de culture, ça aurait pu être le meilleur Printemps de ma vie.

JJ72 est quand même sur Myspace faut pas déconner ho.

J'avoue l'humour m'a déserté aujourd'hui je ne sais pas


24/06/2007

01. Ca a failli être luckyandunhappy ou aftereverypartyidie, ce sera electricsweat.

Alors voilà, skyblog est devenu tellement laid et surtout tellement encore plus axé bellegossedu13, je fais partie des nombreuses personnes qui pensaient à le renier depuis longtemps et pour qui cette nouvelle apparence représente le "cette fois c'est trop".
Donc je migre sur blogspot, je laisse presque trois ans (en vrai dès 6 mois passés je relis et je me trouve tellement inculte+immature et je met hors ligne, il reste pas grand chose de mes presque 300 articles), ça me fait tout chose. ....Non en fait je dis n'importe quoi, ça me fait juste chier de perdre 70% de mes lecteurs (je présume). Je n'exclue pas totalement un retour sur squeallikeapig si je me sens trop seule.

Pour la suite, y aura à peu près le même contenu, de la musique, des jolies photos et mes jactances personnelles. Avec beaucoup de mots en majuscules.