21/08/2007

15. "T'es au courant de la rumeur ? En fait Daft Punk et Justice ça serait les mêmes gars"

Samedi, subitement on fait d’un coup la connaissance de tous les habitants du camping allant au festival, en même temps camping sur la Côte d’Azur = le gros truc familial beauf, alors on se repérait facilement à essayer nos t-shirts fluos aux douches ou quand on entendait ça s’élever d’un lavabo.
Samedi c’était aussi le meilleur soir d’un point de vue global, et la meilleure population; un public electro mais sans les petits fashion/emo venus seulement le lendemain pour Justice (bah attend Justice je connais deux titres mais j’ai écouté sur Fun c’est trop bien-han), donc sorte de congrès au sommet pour les provinciaux que nous sommes. Mais nom d’une pipe en terre, tous ces mecs à lunettes de nerd, toutes ces filles à cheveux longs +pas peignés, tous ces gens armés de casquettes hiphop et de t-shirts multicolores de pires groupes, OU SONT-ILS dans la vie réelle ? Enfin passons.

20h, Teenage Bad Girl, ouais bon c’était mieux à Bourges, en même temps c’est vrai, un concert quand il fait encore jour, c’est bof, à Bourges il était 2 a.m, cqfd. Mais tout de même parfait pour débuter la soirée. Une
vidéo vaut toutes les descriptions, et en plus on voit le petit craquage des techniciens avec les affiches.

Premier entracte, mais sauf que ce soir y avait quatre parties, on avait zappé la chose, alors Princess Superstar est rentrée sur scène alors que personne l’attendait déjà. Alors je tiens à l’annoncer : énorme bonne surprise, cette Princess. Je pensais qu’elle était quand même encore rappeuse à la base, Antoine « elle mixe beaucoup maintenant mais je suis curieux de voir » ah bah en effet, elle a chanté sur quoi, trois titres, le reste est un vrai dj set. Elle a débarqué sur scène dans sa robe rouge affolante et a commencé direct par Perfect, premiers élans de tektonik dans le public (mais très rapidement des vigiles sont venus les maîtriser et les mettre dans un grand sac et les jeter à la mer, merci Dieu), et a enchaîné sur un set très.... comment vous dire, très FG radio (précision je n’ai JAMAIS écouté FG radio alors peut-être pas en fait), très Put your hands up for Detroit, mais passant quand même de Justice et Tekilatex à Kelis ou Nirvana. J’ai absolutely adoré (ça se mesure à l’énergie que je met à danser, or j’ai pas arrêté une seconde) et je voulais pas que ça se finisse, pourtant son set était super long j’ai cru qu’ils allaient la sortir de force.

Suit Digitalism, qu’on avait déjà vu début 2006, on était 20 dans la salle, je suis sûre que même eux s’en souviennent tellement c’était vide (mais c’était déjà bon), par le fait là c’était pas la même (3000 personnes I heard) et puis ils étaient en live, tout ça, après chacun sait que je suis incapable de faire une critique objective sur la construction du truc, l’important c’est qu’ils ont envoyé les bons gros sons au bon moment pour nous faire danser, that’s it.

A ce moment là je commençais déjà à n'avoir plus trop de jus (non mais la Princess elle m'a lessivée, je sais pas, magie), pendant le dernier entracte (est-ce laid ce mot pour un concert) je parle avec un gus à t-shirt Orgaga qui a partagé un panini et plusieurs conversations avec Xavier, +2 pour lui déjà, on attend assez longtemps en guettant toute apparition de chauve sur scène, et enfin Vitalic arrive, avec une mise en scène un peu hasardeuse (un voile blanc mais qui le cache pas vraiment, et enlevé à l'arrache en plein milieu par deux mecs, on saura jamais). Le gus est fort, il arrive à nous faire encore danser après tout ce qu'on vient de donner. Je sais bien que tout l'art de la chose c'est de chauffer le public par étapes bla bla, mais quand même lui il fait monter le truc un peu trop lentement, j'ai eu le temps de penser à mes pieds+dos+cou qui me faisaient atrocement mal, pendant de longs passages où tout un chacun pensait "mais agné envoie le soooon". Fin du live sur un énorme My friend Dario, avec sur le côté de la scène Digitalism+Teenage bad Girl+Princess Superstar comme des foufous en train de danser, la foule en transe, monsieur Talic tout sourire à nous faire des coeurs, et détail notable : IL A FAIT UN RAPPEL.


Je répète : Vitalic a fait un rappel.

Sur ce j'ai zéro photos pour illustrer ce jour alors bengo les jambes des Plastiscines par Dorian des Teenagers, le rapport étant que les quatre soirs on les a vus partout tout le temps.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

5 commentaires:

candy a dit…

en te lisant je suis à mi chemin entre l'envie et une grave jalousie, mais je garde mon calme !

Hans Killed Wildcat a dit…

non mais princesse superstar ça me fait toujours sourire quand j'entends parler d'elle parce que la première fois que j'ai découvert son décolleté et bien c'était dans un programme sur mtv "la fille est moche et princesse superstar en fait une chaudasse". A l'époque je ne connaissais rien d'elle. Mais vu que son tournant electro-jte-fais-bouger-les-fesses a l'air bon, je vais retenter.

Tu as touché du bout des doigts la hype manon. C'est beau.

antoine a dit…

héhé ya pa kla hype..
a tout hasard si kelkun détien le remix de kelis par princess superstar je suis prêt a payer.
quan je pense que digitalism on meme pa joué "homezone" ça mfou en lair tien.
manon tu a oublié de précidé le momen ou une partie du publique cé liguée contre toi en voyan ton t shirt "pump up the jam" mais avec le premier P qui étai caché; enfin celan nétan rien face ala fille qui avait un tshir "100% unique" mais avec le U de caché.

antoine a dit…

omd : http://fr.youtube.com/watch?v=bqY0YwfIs_w

Le sheitan, han, t'as la frousse ? a dit…

moi qui faisait partit des privilégies (ou communement appelés journalistes) ayant eu le plaisir d'interviewer Princess Superstar au Pantiero (je me la ouèj là ? parfait), je peux affirmer qu'elle est aussi très sympatoche comme meuf. Sinon concernant Vitalic, moi j'ai trouvé plutôt b.... (pour ne pas dire BIDON). Froid au possible, aucune communication musicale avec le public venu entendre ces morceaux phares (hormis un bon gros My Friend Dario qui a fait zizir comme ils disent). Quand aux pauvres Teenage Bad Girl, quelle idée de les foutre en début de soirée, quand tout le monde se regarde pour savoir si on a le droit de danser.