25/11/2007

38. The bright lights they might blind you

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Non mais honnêtement ayé j'ai perdu la foi du blog. Oh drama. Ca coincide avec l'arrivée de trucs à raconter, bizarrement, je me suis acheté une vie dernièrement je crois, ça fait tout drôle.
Ce week-end j'étais ENCORE à Paris, ça va que je paye pas le train (gommer le compostage c'est la vie), anyway y avait cette soirée au Showcase qui me tentait bien, +gratuit avant minuit parfait (en fait je suis arrivée à 1h bien entendu). +comme vous le savez ou pas je floode sur le forum Justice (d'ailleurs j'ai remarqué que je postais partout sauf pour parler d'eux, brayf) et de là j'ai fait la connaissance d'une "sorte d'éponge a zik, freak maniac du dancefloor" (je cite) aka Ouss ("mixtape coming soon" je cite toujours), et ledit Ouss y allait alors bim c'était l'occasion de faire une mini rencontre inter-forumeurs, trop mignon.
Sauf que lui il était rentré bien avant, alors j'étais toute seule dans la file le froid la nuit y avait des loups j'avais peur un peu. Non en vrai les videurs faut m'expliquer, j'ai vu recalés des tas de gens trop classes (pupute mais classe, le genre qui rentre bien normalement), j'avais peur je checkais mes cheveux toute ma vie +je rajustais mes divers manteaux pulls pour fait bonne impression. En fait une bande de gais lurons m'ont pris sous leur aile "ouaiiis elle est avec nous mec" et hop.
Bon tout ça pour dire que je suis rentrée, au bout d'un moment, quand même, (alors s'il vous plait, je vous en prie.) et après c'était bien, bon j'ai raté les Naive New Beaters qui apparement ont fait un live bien bon, mais j'ai vu Yuksek, qui avait grave le regard de l'homme bourré (ndlr; on m'informe qu'il l'était) mais qui s'en est bien sorti, ET après, the Bloody Beetroots (
rappel au cas où), j'ai trouvé ça terrible pour ma part, croyez-en mon expérience inexistante, c'était un des meilleurs dj sets que j'ai vus. Ils n'ont passé que des trucs bien violents, bien saturés, bien déstructurés, pas forcément du meilleur goût et aucune subtilité, c'était parfait pour ce que j'avais. Avec récupération et re-lancer de tonnes de confettis (j'en trouve encore partout dans mes fringues à l'heure où je vous parle, être juste devant la scène était peut-être pas un bon calcul), les BB qui viennent danser juste devant à tour de rôle, font les cons, nous canardent avec ces saloperies de pistolets a fil gluant, +pour info ils jouent avec des masques de spiderman (tellement confo ça doit être), avec comme fond sonore par exemple les deux titres qui suivent, tu vois le genre ?
La fête.
Non vraiment je sais pas pourquoi j'ai autant aimé mais J'AI AIME. Pas arrêté une seconde de faire le shaker (Hans tmtc) ou toute autre danse bizarre - d'ailleurs je me suis rendu compte que je dansais vraiment d'une façon étrange par moments - et à jeun de plus. Même si ils sont restés presque 2h et qu'à la fin après chaque morceau (et pis pas de baisse de régime, à la fin Justice - Stress ou Hives - Tick tick boom jenesaisquoi remix, ah non on plaisante pas madame) on pensait "non c'est bon là, on a plus aucun jus dans le corps, ça va s'arrêter ?!" ben non, ça s'arrêtait jamais, mais O S E F, tu le vis.

Scissor Sisters - She's my man (Goose remix)
Hervé - Cheap thrills (je l'ai retrouvée !!)

Les Beetroots ont donc lessivé tout le monde, les pauvres qui sont passé après ont du affronter une salle un peu vide, mais ils ont passé
ce remix qui je le redis est un de mes préférés de toute ma vie, alors je leur ai fait honneur un peu quand même.
Après avec toutes ces conneries de musique boum boum de jeunes, ben il était 5h didon, time 2 prendre le métro et rentrer à St Denis et me recoucher avec - AH, on m'informe que je passe du côté obscur du racontage de vie, adieu.

Enfin, un bien bon weekend, *soupir*, j'ai plus qu'à remettre mon petit badge After every party I die et recommencer à m'énerver contre la fac et ses incessants "y a cours" "y a pas cours" "y a cours" "ah non".

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Photos sans rapport aucun - ayé, Clairebear est majeure...

22/11/2007

37. "Fuckin' strikes" TU L'AS DIT BOUFFI

C'est marrant, j'ai toujours pressenti que le jour où il commencerait à se passer des trucs dans ma vie, j'arrêterais de bloguer.
Ben j'avais raison.
MAIS BON, comme je sais que je ne suis ni plus ni moins que le rayon de soleil de milliers de lecteurs, ce qui vous tient à la vie, n'ayons pas peur des mots, je vais forcer un peu.

Alors dimanche dernier c'était IAMX au Trabendo. C'était bien.
En première partie Soho Dolls, ça casse pas trois briques à un canard mais la chanteuse vaut le déplacement à elle seule, elle est genre.... brune magnifique frangée avec redingote (ce mot!) 1900 et bas noirs, un peu bitch mais un peu mignonne aussi surtout quand elle parle français avec son accent..... je fond, voilà.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket
(ah oui, hein)
Mais le set trop court ne lui a pas laissé de temps de finir comme
, flûte.

Et après donc Chris est arrivé, avec tout keskon attendait, le maquillage à la
President, le chapeau (vissé à sa tête à tel point que quand il le soulevait les filles hurlaient comme s'il s'était foutu à poil), la veste d'amiral un peu, par contre un collant/pantalon absolument désastreux, anyway, le Chris veillit mais il reste quand même la bête de scène que j'attendais. C'est passé suuuuuuuper vite, mais ça doit vouloir dire que j'ai aimé. Seul bémol, pas de This will make you love again.
Ah oui et y avait Johnny Depp dans la salle. Personne l'a vu sinon salut l'émeute mais je peux dire que j'ai été plus près de sa divine personne que vous ne le serez jamais, bande de bulots.

Super.

Après là j'aurais eu envie de raconter le lendemain après-midi passé entre métros et trains en retard et divers quais avec ce sentiment qu'on a quand on regarde les gens pressés tout en étant posé avec de la musique dans les oreilles, mais Brice m'a devancé dans ce wonderful post, alors
voilà. Pareil à quelques chansons et noms près.

Le blocage de ma fac a été reconduit. Ca va faire trois semaines sans cours. En deux mots, trop marre.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Et bim, la nouvelle des Kills -
URA Fever.

16/11/2007

36. Oh non, ça me reprend


(interlude:
Robyn - Handle me
(on dit merci elen sur ce coup là car je détestais With every heartbeat, mais avec
ce clip, la révélation. Du coup j'adore l'album.)
et surtout:
Interpol - Pioneer to the falls (orchestral version)
(je cherche une version clean ndlr)
voilà ça c'est fait)

OH NON CA ME REPREND disais-je, quoi donc te reprend, vous entend-je penser ? La dalle Julien D. Tout ça parce qu'on l'a vu quatre secondes dans le Petit Journal ce soir. "ah tiens, toujours aussi canon lui", et bim, me voilà repartie dans des youtube par milliers de ce qu'il a fait ces derniers temps.
Par exemple j'adore
cette version (c'est à ce moment que la dalle est revenue), tiens ici t'as le mp3, et ça c'est un peu joli aussi. Et vous avais-je parlé du Playboy que j'ai failli acheter pour les photos de lui dedans (FAILLI hein, quand même 6euros pour quatre photos je le fais des fois mais là non) ? Ben j'ai remis la main sur lesdites photos, vas-y rince toi l'oeil.

......mh, je pourrais enchainer encore et encore mais après on dirait Mooki, ça va deux minutes ho.

Bonus: Noël approche, voici
un petit bijou pour te mettre dans le mood, si t'es sage peut-être que le 25 décembre je posterai une vidéo d'elen et moi en train de la chanter (avec la chorégraphie cela va sans dire) devant notre webcam.
Photo: on se voit dimanche Chris, ouais ? Ouais.

14/11/2007

35. Le chat c'est Jean-Claude, comme mon mari qui est mort.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Tantôt je suis tombée (aucune idée de comment) sur une interview de la chanteuse de Klanguage au Printemps de Bourges cette année, je connaissais pas à l'époque (avril c'était il y a des millénaires) et donc je n'y étais pas. Du coup je suis allée re regarder la programmation, et dans ma lancée celle des années précédentes. Et comme j'aime bien l'auto-flagellation, ci-dessous une petite liste de tout ce que j'ai raté dans ce festival (qui rappelons-le se tient à 30 bornes de chez moi et où je vais depuis que je sais marcher), pour des raisons de non-connaissage pour la plupart, ou de veto parental:

2007 : Klanguage, Goose, Aaron, Enter Shikari
2006 : Birdy Nam Nam, Champion, Keny Arkana, Izia, Caribou
2005 : M.I.A. (j'ai un peu perdu la maitrise de ma personne en lisant ça), Kasabian, The Go! Team, Klub des Loosers, Interpol, The National, Tiga
2004 : Yeah Yeah Yeahs, No One is Innocent, M, Incubus, Franz Ferdinand, Calexico, Enhancer, Ghinzu, I Monster, The Vines, Miss Kittin
2003 : Placebo, Massive Attack, Patrice, Scissor Sisters, 2 Many Dj's, Death in Vegas, Feadz
2002 : Dj Mehdi, Sebastien Tellier
2001 : JJ72 (regret eternel vu qu'ils ont splitté peu après), Blonde redhead, Muse, Placebo, Sneaker Pimps, Goldfrapp, Tahiti 80

Voilà. Aucun commentaire, la consternante vérité est là.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


L'album de Puscifer est super (Shareminer > "V is for Vagina"), celui de Young Love y a de la bonne daube dessus mais j'en adore la moitié quand même, c'est contestable je sais. J'ai celui de Blondelle qu'en qualité pourrie, mais didjou Robolove qu'elle est jouissive.
Et en majuscule c'est juste deux bombinettes qui tournent en boucle.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket
Photos (c) Steven Meisel pour Vogue Italie

12/11/2007

34. Mec y a un nain dans le placard

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Samedi soir j’ai vu Pierre Lapointe en concert, et c’était magnifique.




En première partie, « un gars du cru », Bastien Lucas, tellement du cru que j’ai découvert qu’il était le frère d’une fille qui était au lycée avec moi. Un enfant de St Amand, en somme, l’enfant béni. Je ne le connaissais absolument pas, j’avais peur qu’il soit affreusement rasoir genre « nouvelle scène française » super relou, finalement non, un répertoire inégal, avec des chansons tout à fait dispensables et des vannes poussives, mais aussi des moments de grâce qui m’ont fait penser à
William Sheller (qui a bercé mon enfance) ou Miro, note à moi-même, faire un post sur Miro bientôt.
Bastien Lucas, on passe, donc.

*entracte*

Rapide retour dans le temps, une semaine avant, en voiture avec ma mère, j’avais vu totalement par hasard l’affiche de ce concert, et totalement sauté de joie. Rendons-nous bien compte, un concert potable à 20km de chez moi, dans mon pays de beaufitude extrême, c’est du jamais (ou rarement) vu. Et il faut savoir que je suis assez fan de ce québécois, de sa voix, de ses mélodies et de ses arrangements (qui sont merveilleux sur
La forêt des mal-aimés par exemple (mp3)). C’est donc avec une joie non dissimulée que j’ai enfin vu, à 22h22-faites-un-vœu, rentrer sur scène les musiciens dudit Pierre Lapointe, que nous nommerons P.L. pour cause de flemme, et attaquer sans lui en jouant 25-1-14-14. Un morceau pareil d’entrée vous acquiert un public, je vous le dis (j‘espère que votre débit de l‘internet vous permet d‘écouter les illustrations sonores en temps réel). P.L. rentre alors, en slim, ce qui est fort inattendu, et beaucoup moins beau que sur les photos. Il est tout maigre et semble ne pas savoir quoi faire de son grand corps, jusqu’à ce qu’il commence à chanter, et LA !!! La magie opère. Sa voix est tellement belle, tellement puissante, bon, j’aimerais être Marianne James pour trouver des qualificatifs du genre « une voix ronde », j’ai envie de le dire mais je n’ai aucune idée de ce que ça signifie.
Bon, à partir de là c’est deux heures de bonheur à l’état pur, beaucoup de chansons sont réarrangées, mais toujours ce mélange parfait entre piano, violon, instruments classiques d’une part, et de l’autre les petits sons électroniques, parfois des gros rythmes indus qu’on croirait empruntés à Nine Inch Nails (presque), un ensemble qui fait penser aux concerts d’Emilie Simon, un final magique sur L’endomètre rebelle (à partir de 2’40 si c’est pas magnifique), et une jolie affiche dédicacée qui va rejoindre mon mur incessamment sous peu.

Mais enfin, sur un plan musical, je savais que ça serait terrible. Ce que j’ignorais, c’est que l’homme est drôle. Mais alors beaucoup trop drôle. C’est assez courant que les artistes parlotent un peu entre les chansons, mais lui a bien du parler 30 à 45 minutes sur tout le spectacle, c’était carrément des sketches, et les musiciens derrière sanglotaient, P.L. lui-même a eu le fou-rire plusieurs fois, à croire qu’il a été encore plus marrant que d’habitude et qu’il s’étonnait lui-même. Ajoutez à ça son accent caribou… J’ai rarement autant ri pendant un concert, en fait j’en ai pleuré et j‘ai encore mal au ventre.

C’est vous dire.

Non honnêtement si vous n’avez pas eu le courage de lire et êtes directement passés à la fin, je résume, PIERRE LAPOINTE EN LIVE C’EST DU RIRE ET DES LARMES, C’EST FANTASTIQUE, courez-y.


Photo Rod / Le-hiboo.com

08/11/2007

Que les choses soient BIEN CLAIRES


J'interdis à QUICONQUE de raconter sur son blog, ou par bulletin ou msn ou quoi ce ce soit, la soirée de demain soir, que ce soit le concert Justice Klax Midnight Juggernauts ou l'after (surtout l'after en fait) que je visualise énorme d'ici, JE ME HAIS de pas avoir pris de place weeks ago, j'arrivais à rester digne jusqu'ici mais là je viens de lire le post de Hianta qui récapitule tout et je crois bien que je vais pleurer.

Et ça vaut aussi pour à peu près tous les concerts du festival des Inrocks. Je pourrais très très mal réagir si je tombe sur un "ouaaaaah the Gossip c'était troooooop bien" au détour d'un post.

05/11/2007

Ceci n'est pas un article


J'aime bien la propension (?) de Yann Barthès à faire régulièrement passer Justice au Petit Journal, et alors que je voyais y a quelques minutes Gaspard dire à Xavier "mais t'es con toi" devant leur micro, je me suis fait la reflexion que je vous ai jamais montré ceci. Bon c'est juste que cette fille me tellement loler en mon for intérieur, elle est amoureuse mais genre AMOUREUSE de Xavier. Je veux dire oké on est beaucoup à vouloir le.... vous avez bien compris, mais elle je sais pas elle est dans un monde parallèle, elle croit trop qu'elle va se marier avec. Bon actuellement y a que deux articles qui illustrent mes dires, mais avant, elle avait 5 pages pleines de photos de lui avec "mon Amour...." dans tous les sens, ou bien une photo de lui avec une fille, elle met "oh non ne me fais pas ça mon Amour ne me brise pas le coeur" ah ouais. (Faut y aller souvent pour bien suivre le feuilleton, elle supprime à tour de bras)

Je sais pas si c'est très moral ce que je fais là mais bon ce post va jarter sous peu de toute manière, et je suis d'humeur friponne.

Photo Icanteachyouhowtodoit. J'ai de plus en plus de photos de mecs en train de s'embrasser dans mes dossiers divers, qu'est-ce que le point ?