27/07/2008

81. J'ai testé pour vous: le tour de france.


Ah ben j'en fait des trucs inédits par exemple. Sous prétexte de garden party chez des amis habitant à 50m du parcours de l'étape d'hier, voilà que j'ai passé un temps contestable sur le bord de la route au milieu des gros rougeauds en marcel posés sur leur chaise pliante une petite mousse à la main et des gamins prénommés Kevin portant une coupe mulet et un maillot de foot. Je te dis pas les observations sociologiques sur le terrain. Mais en vrai j'ai rarement autant rigolé qu'au cours de cet aprem à faire les beaufs avec ma soeur et consort - et pis aussi, un peu inquiétant, je m'y suis laissé prendre, trop au taquet sur quel coureur allait passer etc, en fait c'était presque chouette en soi.
Trop peur. Et j'ai été filmée sur le bord de la route en flag d'enthousiasme au passage de Sastre (t'as vu je connais même des noms) si je remet la main sur l'enregistrement de france 3 je vous ferai un screen.

Sms envoyé: "Tain jfais coucou aux hélicoptères la beauf"
Tout est dit.

Et le patrimoine terroir français veut vraiment pas me laisser tranquille ce week-end, puisque ce matin je rentre vers 11h avec une gueule de bois xxl, j'aspire à dormir, eh bien JE NE PEUX, car chez oim aujourd'hui, tiens toi bien, c'est Le Festival de l'Accordéon et de la Chanson Française. De la rue provient donc en continu une douce mélopée musette cheap hybridée musique de Napoleon Dynamite, un ravissement pour l'oreille.
Et pour vous offrir un peu plus de rêve, sachez qu'au programme des festivités figure un concours de lancer de charentaise au stade de foot.
Merci la France, merci la vie.

(edit: jeez, ça continue nuitamment cette affaire on dirait, Alive de Mondotek vient d'être balancé à fond, j'habite quand même loin du stade et c'est comme si c'était dans ma chambre. Vont pas m'obliger à fermer ma fenêtre par cette chaleur quand même ces cons.)


Comme la teenager niaise que je suis j'adore les paroles du morceau d'Aqualung, et les refrains sont quand même très beaux.
+ Free Blood est l'association du chanteur le plus funky de Chk chk chk avec une nana qui m'est inconnue, quant à Never hear surf music again c'est un morceau foutu n'iiimporte comment, qui change de rythme et d'ambiance et de ton comme de chemise (laisse moi), mais qui conserve ce danceable que j'aime tant dans les morceaux de Chk Chk Chk.

Sinon je suis en train de devenir fanatique de Kings of Leon, alors que je connais depuis des années et que ça m'avait jamais touché. Marrant comme on change, tu vas voir que bientôt je vais me mettre à aimer les Strokes (remarque je risque fort si Pharrell produit bien leur prochain album) tiens.
Et mon amour pour Patrick Wolf devient vraiment obsessionnel, je regarde des youtube de live par milliers, une bonne proportion me donnent les larmes aux yeux, pas tant parce que ça me touche et que je l'idolâtre eutécé que parce que je donnerais n'importe quoi pour le voir et le regarder être heureux sur scène devant tous ces gens qui ne sont pas moi me fend le coeur (fichtre comme j'y vais). C'est le seul artiste je crois pour qui je traverserai le pays par n'importe quel moyen s'il ne faisait qu'une date très loin or something.
Je me demande si c'est bien convenable d'aimer autant un mec qui met des shorts à bretelles.

19/07/2008

80. The taste of her cherry chapstick


He ben je m'arrête plus dites donc.
Je trompe mon ennui aussi, je me sens un tantinet isolée, Marion est aux Vieilles Charrues, Pierre Bertille et plein d'autres gens à la Garden Nef, et Antoine vient de m'appeler pour que je profite de Kill Bill v.4, il est en train de voir Modeselektor (et dois-je te rappeler que Modeselektor c'est un de mes meilleurs souvenirs de concert), alors voilà.

Bon donc je voulais faire une petite causerie sur deux chansons, deux singles qui sont peut-être pire connus et passés en boucle sur MTV, je sais pas, j'écoute pas la radio et j'ai aucune chaine musicale adieu, BREF ma gueule, les deux sont le genre de morceau que j'écoute toute la journée mais en même temps j'assume pas trop, à qui il manque un petit quelque chose pour être deux bombes, mais j'arrive pas à définir quoi.

La première, Lady Gaga - Just dance, m'a d'abord plus grâce à son clip, comme si Gwen Stefani hybridée Robots in Disguise débarquait avec ses copines un peu trash dans la vidéo de Merrymaking at my place, avec Akon qui fait des 'oho, ouh yeah'. Sa façon de chanter telle une vulgaire Ashlee Simpson m'a d'abord gonflé, mais à la longue je suis devenue complètement addict à cette chanson.
Notez son outfit en zèbre qui est absolument parfait.



La deuxième je l'ai découverte aujourd'hui, je connaissais vaguement l'existence de cette Katy Perry mais rien de plus, j'ai donc appris 1. qu'elle est grave fuckable (cf photo) 2. qu'elle a fait pleeeein de chansons trop nases avant, alors je me demande si j'ai le droit d'aimer celle là.
Mais alors je l'aime. Découverte cet après-midi et je la connais déjà par coeur, ce refrain est tellement tellement percutant et tout waouh. Et les paroles m'ont fait rigoler un peu aussi.




C'était ma rechute bitch pop du jour, en vous remerkiant.

79.

La bonne soirée par exemple !
Un garçon que j'aime depuis très longtemps, un qui m'aime depuis très longtemps, les deux étant meilleurs amis, le tout formant un bon petit drama comme je les aime, une sortie de boite chaotique le tout pour finir par rentrer dans notre ancien lycée à 5.30 am, parcourir les pelouses sous le ciel qui rosit avec le vent qui donne l'impression de renaitre (oui en vrai), errer dans la cour vide avec celui que j'aime en parlant des souvenirs de cet endroit et de quand j'étais da one pour lui, et regarder le lever du soleil de là dans le calme absolu de cette heure du matin,
so cliché mais c'était tellement bien.

17/07/2008

78. Hello, Oompa-Loompas of Science !



Les amis, c'est avec une émotion non dissimulée que je vous annonce la fin de mes tourments informatiques, après presque trois mois de crises de nerf parce que tout tombait en panne successivement, mon laptop est revenu réparé, j'ai une livebox neuve, je peux redevenir la geek que j'étais.
A part ça pas grand chose de nouveau, même cet enculé de facebook me le souligne en ricanant :

Image hébergée par servimg.com

Fdp.
Je suis chez mes parents à la campagne, donc je ne fais rien, je mange, je bronze, je fume, je regarde Secret Story (tout simplement), j'ai fini the Big Bang Theory (oh la la c'est génial faut absolument regarder cette série m'entendez vous) et je commence the Tudors (bof), et sinon j'ai pu recommencer à télécharger intensivement, et c'est là que ça vous apporte quelque chose, un peu.


1. Blew my mind quand il l'a chanté à la Musicale (et ça me fait penser qu'il faut que je me procure Knowle west boy tiens), une espèce de blues sexy irrésistible, un refrain parfait pour faire semblant d'être Christina Aguilera devant sa glace.
2. Oui, c'est très vieux, mais c'est très bien aussi, ferme ta race.
3. Le non-texte répétitif m'énerve un peu mais la musique me met d'extrêmement bonne humeur, alors je dis banco.
4. Deux beaux morceaux à écouter la nuit. Leila a été une de mes découvertes coup de coeur 2008 avec le magnifique To win her love (découvert avec 8 ans de retard, littéralement, mais as usual quoi), son troisième album Blood, looms and blooms est sorti ce mois ci et je vous encourage vivement à l'écouter, si vous aimez, je sais pas, Trentemoller, Ellen Allien, Apparat, ce genre de choses.

13/07/2008

77. Solidays 08



(tout ça a été écrit dès que je suis revenue de Paris, mais l’internet se joue encore de moi. Je me doute que vous avez déjà lu 666 résumés du festival EH BEN TANT PIS)

Oh la la, c'était drôlement bien.
Pour les concerts bien sûr, j'y viens, mais aussi pour l'aspect humain de la chose. Moi qui peine à cohabiter avec quelqu'un pendant plus de 24h, j'ai adoré ces quelques jours à être cinq dans un appart (+ à l'occasion un chat cinglé) et à n'être jamais seule plus de 10 minutes. C'est un mystère.
Et alors comme prévu, congrès national "des gens de l'internet" pendant le festival, Marion, Joanna, Mélanie, Bertille, Ronan, et plein d'autres gens cools+drôles+formidables ET sans blog, je sais encore que ça existe t'en fais pas. Beautiful people, assez de soleil, de la musique tout le temps, la routine du matin devant MTV (je vais mettre assez longtemps avant de pouvoir réécouter American Boy), c'était tout comme je me l'imaginais.
Quelques photos prises avant que ma batterie ne me lâche ici.

Sinon pour la musique. Alors déjà, le premier jour on arrive en toute innocence, c'est alors qu'on voit la file de 8km de long. Devine combien de temps on a mis pour rentrer dans le festival ? Non pas une, pas deux, mais presque TROIS HEURES à piétiner en pleine canicule. Trois heures qui ont suffi à rater Empyr (on était que 2 à le regretter mais putain, faich), Girls in Hawaii et arriver juste à la fin de Xavier Rudd. Autant dire que ça avait bien mal commencé.

Pis en fait après on s'est rattrapés. Nneka, the Hoosiers, the Dodoz, une demi-heure de Vampire Weekend très euh, énergique avant de filer à la grande scène pour voir PATRIIIICE (sur le ton de Patriiiiick). C'était trop bien tiens. Déçue parce qu'il a fait très peu de chansons de Nile et surtout des morceaux reggae (et dieu sait combien le reggae m'ennuie), mais tant pis, il est quand même merveilleux.
Avec tout ça il était minuit et temps de passer aux choses sérieuses. Dilemme entre Vitalic (vu 2 fois) et les Midnight Juggernauts (une fois), je choisis donc ces derniers tout en crisant de temps en temps entre les chansons quand les basses de Vitalic et les cris de son public nous parviennent. Mais les MJ c'est toujours aussi bien quand même (ohlala Tombstone). On choisis ensuite de rater Agoria et Laurent Garnier pour rester à la "Ed Banger & friends arena", c'est au tour de Busy P, qui est beaucoup mieux habillé que quand on l'a croisé la veille en train de faire ses courses chez Champion en plein Barbès (c'est un homme comme nous). Et là j'ai toujours pas trouvé le mot pour désigner son set (mot qui serait le même pour celui de Dj Mehdi juste après et celui de Don Rimini le lendemain. Yuksek aussi fait des sets comme ça), genre avec que des trucs connus, hyper éclectique (de Justice à MIA aux Kills à Lil Wayne à Prodigy à Surkin) et bien fun ? Nan je trouve pas. Par exemple c'est tout l'inverse du set de Para One qui a fini la soirée, bien violent, bien uniforme, et euh, purement techno? (sérieux il faut que quelqu'un m'apprenne du vocabulaire je me fais pitié là). (edit ça viens de me revenir, y avait Agyness Deyn sur le côté de la scène pendant Busy P, entre Kate Moss aux Kills et elle là, non mais barrez-vous, arrêtez de venir agacer les filles normales)
Après c'était la fin, enfin c'est ce qu'on a espéré, mais le chemin du retour a été très long et très douloureux et il faisait complètement jour quand on a retrouvé nos petits lits.

__________________________________

Deux minutes après s'être endormis (enfin c'est ce qu'il m'a semblé) il fallait déjà se lever et repartir, je crois qu'on a un peu fini notre nuit dans l'herbe au large du concert des Subways, qui était beaucoup trop violent et beaucoup trop tôt pour s'exciter comme ça. On s'est ensuite propulsé vers le Domino où allait jouer Aaron, un peu LE groupe que je ne voulais absolument pas manquer. He ben je leur donne un putain de 12/10, c'était MERVEILLEUX (à part pour Bertille qui s'est fait chier, t'as pas de coeur tss). Genre aaaouuuuh. Genre la façon de danser de Simon sur Endless song, sa voix, ses blagues, son sourire, le public qui connaissait toutes les paroles... Très peu de concerts m'ont ému à ce point (j'ai retenu la larmichette parce que vous étiez là, tous) et j'ai déjà horriblement envie de les revoir pour un vrai concert d'Aaron, pas une heure d'Aaron dans un festival.
Après (ou avant en fait, j'ai perdu le programme je mélange tout) Hocus Pocus qui m'a vachement plu à ma grande surprise, et après un passage ravitaillement en glace pilée et bonbons, on s'est posé à la grande scène pour le fameux CONCERT DES 10 ANS. Alors je dois dire qu'il y a eu belle entourlipoule quand même. Nous on avais entendu "concert des 10 ans = NTM" ouaiiis trop bien eutécé. En fait NTM ok, mais ils ont fait DEUX TITRES parmi pleeein d'autres artistes... et pas que du beau monde; on a subi (enfin pour ma part c'était boringboringboring) Yael Naim, Renan Luce, Thomas Dutronc, La Grande Sophie, Jeanne Cherhal… un concert des Enfoirés un peu. Par contre je dois reconnaître que Raphaël et Louis Bertignac reprenant Sympathy for the devil c'était super cool (OUH OUUUUH, OUH OUUUUH). Et n'oublions pas (comment l'oublier par le fait) que nous avons été gratifiés de la présence de SEBASTIEN FOLIN sur scène (Bertille et moi avons évidemment manifesté une joie délirante à son arrivée). En vrai il est parrain or something, il était super stylé et Marion m'a informé qu'il avait une émission de musique pas dégueu, il a gagné 10 points de coolitude.
Fin du concert des 10 ans au léger goût d'arnaque, vite vite vite tout re traverser pour aller voir Etienne de Crécy, ENFIN EN LIVE (vous avais-je informé qu'à une Panik je sais plus quand il devait être en live et en fait ce fut dj set parce qu'il manquait 50cm de scène à l'Elysée Montmartre pour mettre son échafaudage de cubes-néons ? Voilà.) et alors en effet live CHANME qui nous a fait perdre 15% d'audition et très beau visuellement, même si t'as un petit coup de barre tu peux t'arrêter et contempler les jolies lumières et tu t'ennuies pas. Fin du live, en quatre minutes chrono le cube est évacué, on a à peine le temps de dire "ouah c'était trop b...." que Brodi jaillit de derrière ses platines et c'est reparti. Bon alors plus ça va moins j'aime ses sets (pour revenir à mon explication obscure ci dessus, c'était du genre de Para One et pas trop varié ni fun par le fait) mais j'en ai RIEN A FOUTRE T'ENTENDS, l'important est qu'il danse toujours pareil, qu'il fasse toujours la même tête quand il envoie le son, qu'il sourie toujours pareil, qu'il soit toujours the sexiest dj ever.
Il l'est.
Il laisse la place à Jennifer Cardini, j'ai le temps de la cataloguer "trop cool" parce qu'elle a une coupe de lesbienne et qu'elle commence par Everything in its right place de Radiohead, avant qu'on change de chapiteau pour aller voir Don Rimini. Il était 3h30 et pourtant j'étais incroyablement PAS fatiguée, son set était énorme énorme énorme, et quand est arrivé le moment où la sécurité a commencé à foutre tout le monde dehors je gambadais encore de ci und de là, avec pas du tout envie de me coucher, mais il a bien fallu parce qu'on avait pas beaucoup de sommeil devant nous.

______________________________________

DIMANCHE dernier jour, début de l'après midi (après Rhesus, tout nul) surtout consacré à retrouver/rencontrer des gens et papoter au soleil dans l'herbe <3, puis à 17h direction the Ting Tings, qui m'ont déçu, si si. A part Great Dj et Shut up & let me go pour lesquelles toute la foule a dansé et chanté, et l'outfit trop beau de la chanteuse à tête de musaraigne, rien de bien palpitant. On se propulse ensuite vers Yelle, ce que j'en pense: si seulement les chansons de Yelle étaient bonnes... Je m'explique: elle déborde d'énergie, elle danse tout le temps, elle joue avec le public, les chansons sont beaucoup plus percutantes que sur l'album (grâce à Tepr je suppose), pour le plaisir des yeux y a ses accoutrements pailletés et laggle de Grandmarnier, en gros, tout ça fait un très bon concert sur une base de chansons médiocres (bon à part ACDG, Je veux te voir et tout ça qui sont cools par tous les temps) et je trouve que c'est un peu du gâchis t'as vu.
On a ensuite vu Foals, revu pour ma part, et il m'aura fallu cette deuxième fois (ou plutôt: les voir sans être complètement bourrée) pour découvrir le côté hypnotique et sombre (impression de violence peut-être causée par un Yannis visiblement très très vener) de leur musique - du coup j'aime enore plus Antidotes maintenant. Par contre la grosse blague: ils ont pas fait Hummer. Tu nous en a vus bien dégoûtés tous autant qu'on était. (ranafout' ils l'ont fait à Bourges gnehe).
On court pour la dernière fois à la grande scène pour voir IAM, bordel c'était GENIAL. Faut savoir que l'Ecole du micro d'argent doit être 1) un des disques que j'ai depuis le plus longtemps 2) le seul album de rap que je connais par coeur (rap skyrock j'entends, j'exclus les TTC et consort). Et ils ont fait une majorité de titres de cette époque, donc youpi. Avec l'immense sourire ému d'Akhenaton sur l'écran géant et le soleil couchant, c'était vraiment tout joli.
Et déjà l'heure du dernier concert. (ou avant-dernier si des fois on avait envie de voir Tiken Jah Fakoly (rires)) Last but not least : Gossip. Toujours énorme en concert, imaginez vous juste Beth uniquement vêtue d'une immeeeense culotte et d'un soutien gorge et d'une serviette de bain enroulée sur la tête, prenant son bain de foule sur Standing in the way of control avec tout le public déchainé, voilà, tu vois, on a fini en beauté.

Pis après c'était fini et j'ai toujours l'impression que ça a duré 24h.