26/09/2008

88. Delerium/Disturbia


Je bouffe vraiment à tous les râteliers question internet depuis la rentrée, je traine mon ordi avec moi et le wifi à la fac hop, le réseau Neuf chez Antoine ou Reeloo (comme présentement tout en regardant la star ac), hop, n'importe où, et j'upload une chanson par ci par là, trop pratique oui.


Alors toute une histoire ça. Je l’ai écouté partout en Croatie (ouais je sais pas ils adorent Katy Perry, Hercules & Love Affair et ça) et j’adorais, je savais que je l’avais déjà entendue quelque part mais impossible de retrouver ce que c’était. Tout ce que j’ai pu dire à Marion pour qu’elle m’aide c’est "un truc electro pop un peu lascif et classe, avec un mec qui fait mmmhmmmh au début" bon ok c’était mince comme indications. Et alors là bim j’ai retrouvé, et si elle me disait quelque chose c’est que j’ai montré le clip à Marion et BL à Solidays («ok alors lui il est gay et il s’aime» qu‘on a dit) bref VOILA je suis bien contente.


La musique de la pub pour un lecteur mp3 qui passe au ciné et qui m'a trop fait craquer mon slip AH PUTAIN C'EST QUOI JE LA VEUX (en plus dans la pub le mec écoute ça à fond dans la rue avec le soleil eutécé trop moi qui vit dans un clip) voilà I got it mais si quelqu'un trouve la version longue cela n'en serait que mieux.


Mon gentil poteau du rayon indé (enfin indé, lol) de la fnac m’a filé une compil promo de la Route du Rock, celle-ci est ma préférée. Depuis le temps que je sais qu’il faut écouter Why? paske c’est trop super, du coup je vais peut-être le faire.


L’originale est tellement plate et nulle, je sais pas comment il s’est démerdé mais le remix est génial-pumpitup et tout ET triste. Oh j’adore.


Ben le meilleur des remixes de Love lockdown pour l'instant (y en a déjà la palanquée).

C'est tout, pour le moment.

+PS: j’ai créé un super groupe facebook, viendez tous !

+PS2 pour les parisiens, sivouplai allez à la release party (kind of) de Mondkopf le 4 octobre et kiffez pour moi :’(.

22/09/2008

Un week-end intempestif.


En fait c’est pas cool qu’Antoine ait décidé de faire un blog, vu que maintenant il va raconter les mêmes concerts et soirées que moi. En l’occurrence là, Institubes vs. Boys Noize au Bataclan vendredi.
On va dire que je fais le point de vue de la fille; C’ETAIT TROP BIEEEEEEEN (+ petits poings levés en l’air). Genre aaaaah le remix de MGMT par Soulwax à 3000 décibels aaaaaah. Je crois qu’ils ont tous été en gros parfaits, sauf Para One je sais pas j’étais occupée à débriefer dehors ma non-histoire avec Chuck Bass (pour ceux qui suivent), et Bobmo qui s’est cassé un quart d’heure on ne sait où (mais bizarrement quelque chose me dit qu‘il y avait de la drogue dans l‘affaire tiens) en plein set, laissant Surkin tout vener se débrouiller tout seul, bref, A-Trak et Boys Noize et Strip Steve c’était très violent et merveilleux, ça faisait plusieurs mois que j’avais pas fait de soirée du genre et j’ai ENCORE pensé que dans ma vie je vivais pas de moments plus jouissifs que ceux-là (c‘est là que t‘as pas envie d‘avoir ma vie).
Bon et alors Surkin ça suffit maintenant d‘être aussi fuckable, j’ignorais que j’avais un côté pédophile mais visiblement si, puisqu’il a toujours l’air d’avoir 12 ans et que j’étais encore en pamoison (oui) totale.
Bon et j’ai dansé jusqu’à la fermeture alors que j’étais pas bourrée je tiens à m’auto congratuler.
Concernant le ‘vs.’, je crois que c’est le côté Boys Noize Records qui a gagné.
The end.

Le lendemain on est allés à la techno parade histoire de voir, mais à part Ellen Allien, plein de pré ados emos à la limite du coma éthylique et le nombre effarant de hoodies AmAp violets au mètre carré, rien de marquant.

Voilà, d’autre part je vous rappelle que si vous n’êtes pas encore allés voir La belle personne eh bien c’est une faute grave et je vous donne 48h pour le faire.
Si besoin de motivation, se référer aux photos de Louis Garrel par Hedi Slimane (ghfdsjghfqdkjmg).

J’ai toujours pas internet je suis plus au courant de rien (juste Kanye West - Love lockdown et DatA - Rapture pt.II m’ont tenu en boucle un certain temps) alors un fond de placard (néanmoins appréciable) hsitoire de.



09/09/2008

La photo n'a rien à voir juste Bertille est très photogénique


Donc mardi j’ai vu Coldplay.
Deux conclusions: 1) c’était merveilleux, 2) plus jamais Bercy avec un billet de pas fosse. SANS DECONNER JE PAIE MA PLACE 50 E et t’as le mur du fond de la salle, tu sais très loin tout en haut, le mur, un rang, et ma place là, tu trouves ça super. De là les artistes sur scène c’est des points qui bougent.
J’ai appris quand il est arrivé sur scène que la première partie était Albert Hammond Jr, ça m’a moyennement ravie, donc pendant ce temps je me suis occupée à changer 666fois de place pour finir par passer discrètement des portes interdites et aller à la limite fosse/gradins, d’où j’avais une vue un peu plus décente.
Et donc là est venu le moment où les lumières se sont réteintes, Coldplay est arrivé, Violet hill a commencé, et comme je m’y attendais, j’ai failli défaillir de bonheur. J’ai pleuré à divers moment, surtout quand toute la salle chantait plus fort que Chris Martin. Avec un pic pendant Fix you, qui était la perfection ultime (tu sais quand la guitare commence, puis la batterie). Je pense que ça s’approchait de l’extase religieux, l‘émotion, la musique, la joie collective bla bla, tout ça créait une sorte d‘état second. J’ai regardé tellement de lives d’eux et cette façon de danser qu’a Chris Martin (vous voyez très bien ce que je veux dire, les pas chassés un peu), sa façon de sautiller sur son tabouret quand il est au piano, et ses « YEP » en pleine chanson, je les connais par cœur, et le voir en vrai, c’était intense.
Bon bref, super setlist (enfin quoique je dis ça mais pas de Square One, trop déçue, et un certain nombre de chansons qui me gavent, comme Yellow ou Reign of love), un groupe super content, des lumières et un décor hyper beaux, tout était génial.
Sauf que j’étais toujours coincée dans mes putains de gradins. Et même là j’aurais pu avoir de la chance puisqu’ils ont traversé le public en courant et sont venus faire The scientist en plein milieu des gens, et bien non, pile là où j’étais mais de l’autre côté (qui était aussi l’endroit ou était Yann Barthès), gné. C’était tellement beau, encore une fois avec toute la salle qui chante les Nobody said it was easy plus fort que Chris, mais j’ai réussi à quand même à apprécier un peu moins parce que trop jalouse des gens qui étaient autour d’eux, à les filmer à 30cm pour mettre sur youtube.
Bon et voilà je vais pas vous en faire une tartine pour une fois. De toute façon Michel Denisot leur a dit « vous étiez hier à Bercy et c’était un triomphe » ben voilà. Le genre à rentrer dans le top des Grands Concerts De Ta Vie.