17/12/2010

Le jour où j'ai mis une main au cul à M.I.A. .


Avant les Transmusicales, j'ai rêvé au moins trois fois que j'y étais et que j'avais oublié mon appareil photo. Ça n'est pas arrivé, par contre j'avais pas prévu que je tomberais sur la seule fouilleuse au monde qui checke les ÉCHARPES, et mon appareil sans objectif était planqué dedans le 2e soir. Elle l'a fait tomber sur le ciment en plus cette pouffiasse.
Donc je l'ai eu très mauvaise et je me suis encore rongé les sangs d'être si obsédée par ça, je m'en veux vraiment d'être à ce point maniaque de l'immortalisation, en arriver à penser "non mais ça sert plus à rien d'y aller si j'en repars pas avec des belles photos".
Passons.
Donc week-end à Rennes, royalement accueillie chez Violaine, qui m'a bien dégoutée en me parlant des merveilles de son école, où pour le même prix et le même diplôme que la mienne, les étudiants ont du matos vidéo et photo en pagaille, des erasmus à New York et des profs qui ne donnent pas de travail pendant les Trans puisqu'ils y vont tous eux-mêmes.
Bref, le premier soir après la traditionnelle navette pleine de gus bourrés qui gueulent, nous sommes arrivés à la fin de Janelle Monae, ça avait l'air très bien. Ses cheveux étaient encore en place après un concert à danser dans tous les sens, ça me sidère. Après Dj Ordoeuvre, M.I.A est arrivée dans un accoutrement improbable, on en attendait pas moins. C'était trop la foire, le son beaucoup trop fort, et puis c'était très bien aussi, elle est belle sur scène, folle et guerrière, elle fait partie du clan des déesses païennes (Florence Welch et Fever Ray ont également leur carte de membre), en général je n'attends que ça de la musique, que ça parle à mon corps.
(Pis elle a fait son petit pas de danse avec les genoux du clip de Galang qui me rend dingue, amen)
ET quand est arrivé la fin, elle a fait Paper Planes, et est venue chanter exactement là où j'étais, assise sur la barrière ou sur un vigile ou je ne sais. A 3cm. Et comme dans ces cas là toute la foule autour se tasse pour essayer de toucher l'idole, j'ai été complètement compressée sur elle et la tête dans son ventre, salut. J'ai tendu ma main, elle l'a serré, j'ai eu l'impression de voir Dieu.
(J'ai 14 ans? Non mais avoue que t'auras pas tous les jours ton nez dans le pull de M.I.A. quand même.)
J'avais mon appareil ce soir là, j'ai essayé de prendre le moment mais soit ça bougeait trop, soit une main se tendait pile devant.

Elles sont moisies mais c'est pour indiquer la proximité tu comprends.

Le lendemain on a raté Matthew Dear (je suis toujours aussi improductive en festival), mais après y avait The Gaslamp Killer, une espèce d'illuminé portant le palmier sur coupe afro et coupant son set toutes les deux minutes pour parler au public avec force "motherfuckin". Très très sympathique et très bon set boumboumtechnobassraggadubstep, avec du "real sound of Califuckin'fornia" et "some brand new shit from L. fuckin' A." (je cite). Il gigote à s'en péter les cervicales, ça fait plaisir de voir un dj qu'a pas l'air de s'emmerder grave. En guise de rappel il a passé Motor de Sebastian et même si j'ai pensé "haha so 2008" comme une insupportable hipsteuse de mes deux, ça faisait trop plaisir, surtout enchainé avec Radiohead.
Un grand banco pour The Motherfuckin Gaslamp Killer donc.

ET enfin, y avait Pnau, pour qui j'étais venue. He bien plus jamais je vais voir un artiste que j'adore dans une si grande salle parce que le son était complètement saturé et on entendait rien, ni voix ni mélodie, juste une grosse bouillie qui fait mal aux oreilles. Le concert en lui-même était très bien, Nick est toujours fou et autiste (et défoncé), à bloquer pendant trois minutes en se faisant un câlin à lui-même dos au public, etc. Et puis j'avais oublié l'efficacité de leurs TUBES et j'ai jumpé comme une fofolle. Mais sérieux, ce SON les mecs (messieurs des Trans), arrêtez.

Après on a glandé devant A-Trak mais lui c'est comme Brodinski j'ai l'impression que je le vois tout le temps partout et que c'est tout le temps pareil, puis Gonjasufi (ah c'est un copain de Gaslamp Killer d'ailleurs, ceci explique cela), qui était vraiment coolos mais j'avais trop mal aux jambes alors je suis rentrée.

Pour clore ce petit reportage je te dirai enfin que quelqu'un a fait caca sur un canapé dans le hall des bars.
Caca.
Sur un canapé.
Au milieu des Trans.

Bonne soirée !

(Les méduses ci-dessus c'est la déco des Halls du festival. Trop beau. J'ai couru partout pour trouver une personne compétente pour me dire si moyen d'en récupérer à la fin, la réponse est non.)

05/12/2010


Il est arrivé un grand malheur.
Mon disque dur externe ne marchait plus depuis juin, mais j'ai repoussé autant que possible le diagnostic par un réparateur informatique, redoutant d'entendre "ah mademoiselle non c'est pas juste le boitier, il est vraiment mort".
Hé bien c'est exactement ce que j'ai entendu.
Donc je suis très angoissée et triste parce qu'il contient environ 7 ans de photos qui ne sont nulle par ailleurs, et 6 ans de fichiers Word où j'ai archivé consciencieusement, mois par mois, les évènement importants ou futiles qui se sont passés dans ma vie, dans le but de NE PAS OUBLIER. Depuis ma 2nde.
Une quantité astronomique de musique aussi, mais ça, à la limite, bon.
Mais tous mes souvenirs, ça je l'ai mauvaise. C'est comme si ces années avaient tout bonnement disparu.
Il me reste l'option de payer 500 boules ++ pour récupérer mes données, tout n'est pas perdu lala.

Salem - Asia (Jokers of the Scene remix)
"I didn't think it was possible but they've made it even darker, even slower, even more like a mist creeping under the door, rapping on the window, sneaking in, having a rave and giving you the weirdest dreams. " J'aurais pas dit mieux.

The Wombats - Jump into the fog
Un bien brillant retour.

Jamie XX & Gil Scott-Heron - NY is killing me

P-A-R-F-A-I-T.

Sinon je vais aux Transmusicales dans une semaine juste pour revoir Pnau, un peu M.I.A ouaisbonok, le reste je m'en fous ou je connais pas ou j'ai déjà vu, si y a quelque chose à ne pas manquer, dites-moi merki.

06/11/2010

Ya quelques mois (?) j'avais posté un remix d'un inconnu intitulé Jamie Woon par Burial qui était merveilleux. Visiblement les deux se sont bien kiffés et ils ont refait un bébé, Burial a rien moins que produit le nouveau morceau du gus. Et c'est encore trop bien, hypnotique.

(bon ça doit marcher maintenant, pardon)

18/10/2010


OR DONC.

Depuis leeee... 13 juillet. On en arrive à un tel point d'abandon blogal que je ne sais par où commencer, ni même ce que j'ai bien pu foutre de tout ce temps.
En points principaux :
1) J'ai passé et obtenu mon permis, ce qui est somme toute banal, mais il faut savoir que j'étais inscrite à l'auto-école depuis environ 6 ans (tu ne rêves pas) et que mon code allait atteindre sa limite de péremption un mois après l'examen, me foutant par le fait dans la merde si je le ratais.
Et non. Je suis fièrement titulaire.
(Je mentionne ce fait trivial car c'est à peu près la seule chose constructive que j'ai fait de mon été.)
(Sinon je suis allée à la Route du Rock mais il est trop tard pour qu'une review intéresse quelqu'un, et pis en Bretagne avec les copains, et comme c'était le mois d'août ben il faisait froid et on a tous passé la semaine emmitouflés à faire des inhalations contre nos angines et rhumes.)

2) Le mois dernier, la coloc du 289, cette douce auberge espagnole qui a fait notre bonheur et notre malheur (j'ai pas perdu mon style modeste et sobre t'as vu) pendant un an, a pris fin. D'une manière assez tristoune puisque tout le monde est parti un par un avec ses affaires, sans dépendaison de crémaillère ni célébration quelconque. Si un bilan s'impose, cette coloc a changé notre vie à tous (style modeste et sobre), en bien ou en mal, et ce qu'il en reste c'est des milliers de photos dans mon disque dur cassé et des tas de problèmes avec l'assurance.
Et des histoires de cul et des gossip à tire-larigot.

Ceci nous amène à la rentrée et au petit 3) : JE SUIS RENTRÉE EN PREMIÈRE ANNÉE à l'école. (Ayant passé mon bac en 2006 ça me fait un peu mal au cul de dire que je suis en première année de quelque chose, mais allons).
Et à ma grande consternation, j'en chie. Évidemment trois ans de fac et un an de prépa à mi-temps m'ont pas vraiment mis dans le bain de la studiosité et du surmenage. On taffe tout le temps, on taffe le soir la nuit et le week-end, amenant autant de bouleversements dans ma vie que; devoir attendre le samedi pour tout achat (j'ai déjà craqué une fois, j'ai séché "l'expression artisitique" pour aller à H&M.) ou activité de loisirs, ne plus boire en semaine, angoisser all day long sur le travail en retard, ne plus sortir, ne plus avoir d'amis, ne plus avoir le temps de rien faire et quand j'ai le temps n'aspirer qu'à dormir, être en dépression et prendre des vitamines.
Les 2e année nous ont dit qu'encore, là, c'était de la rigolade, attendez un peu la suite, hin, hin.
Lalala !
La seule chose qui me rassure (quoique bof) c'est que toute la classe est dans le même bateau, le Bateau de La Dépression donc.
Moi au moins je me met pas encore à pleurer subitement en cours, ceci dit, donc ça doit aller.

Bon je file parce que je devrais pas être là, je dois retourner à ma gouache (un jour, je tuerai l'inventeur de la gouache.), à bientôt la France.

13/10/2010

Nous voilà arrivés à un total gargantuesque de DEUX personnes m'ayant dit "bon tu postes j'en ai marre de tomber sur Jardin et prairie à chaque fois"; sous cette pression insoutenable je vous promets que j'ai pas le temps là tout de suite mais que d'ici disons, une semaine, je ferai un article de rattrapage de deux mois.
Ah, on a hâte hein ! Hm.

13/07/2010

C'est un peu jardin et prairie ta coupe


L'internet sur le portable, ça m'a toujours inspiré un "prrffftt, quel intérêt", mais je dois maintenant reconnaitre que durant certaines situations de crise ça doit être vraiment bienvenu pour s'occuper.
Comme quand on passe 1h50 (
une heure cinquante) bloquée à la gare de VIERZON à attendre une correspondance dont le retard semble s'allonger à l'infini alors qu'il est déjà 23h et que tu vas peut-être rater Paul Kalkbrenner avec ces conneries. Rongeage d'ongles et sms frénétiques pour tenter de s'organiser.
(En vrai j'étais par hasard avec des vieux potes, un tour à l'Alimentation Générale pour passer le temps, puis une commande à la petite cariole du bar à bord (barabor), je suis arrivée à Paris à bout de nerfs et déjà complètement saoule, inédit)
BREF j'ai finalement pas du tout raté Kalkbrenner puisque qu'il a d'abord fallu se taper Breakbot (nul), Fake Blood et Mr Oizo (il a passé du Madonna 80's, rien que pour ça c'était pas si mal) avant que notre chauve en maillot de foot préféré fasse son live vers les 4h du matin.
Alors évidemment c'était trop bien hein. La majorité de la BO de Berlin Calling, des vieux trucs, ce remix adoré que vindieu, je pensais pas l'entendre quelque part un jour, bref tout ce qu'il fallait. Beau/triste/fort.
Sauf que, comme j'avais commencé à picoler environ 6h avant avec juste un pauvre sandwich triangle dans l'estomac, j'ai eu un coup de faiblesse et je suis allée m'écrouler aux toilettes quelques instants. Quand je suis revenue c'était la fin de Gebrunn Gebrunn et je l'avais ratée.
Ma préférée ever.
PUTE NÈGRE.

Mais en fait le lendemain on est allés voir l'autre Paul, Mondkopf, et il l'a passée, ma dite préférée. Merci bien.

Sinon la routine, dès qu'il y a un freak dans le métro il est pour moi, ce coup ci c'est un fanatique religieux qui m'a dit que mon anneau dans le nez était signe de possession démoniaque et que si c'était pas lui qui me violait, ce serait un autre.
Charmant.

Je vais essayer de mettre un peu de musique mais c'est pas la joie parce que retraite campagnarde = débit souffreteux interdisant le téléchargement d'un album complet.

Young Galaxy - Long live the fallen world
J'ai l'impression que Young Galaxy appartient à cette vague de groupes qui ont tous les mêmes noms (school of seven/sleigh/broken bells ou beachmemoryhousetapes, biffer les mentions inutiles) et qui m'ennuient à fond pour la plupart mais celle ci m'a tapé dans l'esgourde, The Organ + Florence + truc parfaitement foutu qui me donne l'impression de l'avoir toujours connue.

Gonjasufi - Kowkoyz and indians
Le weirdo du jour. Sonne à peu près comme si M.I.A était un grand noir mystique avec des dreads et un micro saturé. Ça te donne pas envie, je t'informe donc que c'est chez Warp.
Gonjasufi + Flying Lotus - Ancestors

Duels - Sleeping giants
Duels - Regeneration

Je sèche sur la description, je vais m'en tenir à "rock" et "trop bien".

Chromeo - Don't turn the lights on

Fidèles à eux-mêmes.
♥♥

Demon - I think
De la house pop amoureuse triste et pédée, voilà ce que j'en pense. Un peu pute (ceci dit on en attend pas moins du mec qui a fait You are my high, souviens-toi), mais comme Young galaxy, j'en décroche pas.

Pour finir, est-ce que quelqu'un connait cette fille ? C'est sans doute une anonyme, mais mon dieu, quelle entité humaine parfaite et éblouissante. Arh.


25/06/2010

fact:
- ceci est un blog, écrit pour des gens qui le lisent, ça implique pour moi de distordre et enrubanner la réalité, juste pour que ce soit plus intéressant.
POUR TOI PUBLIC.
pas plus intéressant pour moi, pas pour avoir l'impression que ma vie est trop déglingo.
juste pour écrire des trucs que les gens ont envie de lire.
voyez-vous.

10/05/2010

Let's go walking on the edge

Photo parfaite @ weliveyoung.blogspot
Écrit y a 3 jours.
Ce soir est la première fois que je suis complètement seule depuis deux ou trois semaines. N'être jamais seule, chez nous en ce moment, ça entraine aussi que je picole vaguement presque tous les jours, que je bosse plus, que je vais en cours dégueulasse parce que je n'ai réussi à quitter mon lit que 8 minutes avant, que je fais rien de ce que j'ai à faire, que je fais plus rien en fait, je vais même plus sur l'internet. Je me soupçonne même d'avoir arrêté de penser. Je cours après le sommeil h24, chuis un peu au bout du rouleau. Je crois qu'on est tous un peu au bout du rouleau ici, entre ceux qui se défoncent, ceux qui boivent, ceux qui dépriment, ceux qui sont en convalescence (au compteur aujourd'hui, une mâchoire cassée, une main cassée et un chat avec dans la patte un trou béant qui ressemble à une rondelle de saucisson laissant du sang dans tous les lits de la baraque).... Quand je te parlais de déliquescence y a un an, j'étais encore loin du compte.
Pour résumer, je suis en permanence d'humeur Crystal Castles.
Ou alors c'est encore parce que j'ai mes règles.

Bah en fait toc toc à la porte, j'ai toujours pas dormi seule, ET une évolution spectaculaire (et positive tralala) a eu lieu dans l'ambiance générale de la maison depuis quelques jours. Mais chut, ce qui se passe au 289 reste au 289.

Et maintenant, un interlude musical.
Mr Flash - Motorcycle Boy
Je pensais pas qu'un truc de chez Ed Banger m'émerveillerait de sitôt, ben ma gueule, il me fout trop LA PATATE le shoulder crawl et le sourire.

Son Lux - Weapons V
Le démarrage m'a littéralement laissée par terre avec un air de jouissance totale quand je l'ai écoutée pour la première fois. Mais faut des grosses basses.

The Dead Weather - The difference between us
Je connais que les singles du premier album et ça m'a jamais trop emballé. Là j'écoute Sea of cowards en boucle, et à 1''45, c'est le son idéal pour quand tu es nu + en sueur + la clope post. (J'ai décidé que je m'en branlais de la censure maintenant kikoo).

Scissor Sisters - Invisible light
Toujours aussi pédé paillettes cul. Le refrain ressemble fortement au Wild Life de Patrick Wolf, si ça te parle. Toi aussi, danse en slip devant ta glace.

BON, on va faire un gratin.
Je te laisse sur deux bien jolies images de l'Islande sous les cendres. Putain, ça m'exalte trop, j'aurais voulu courir dans la steppe sous un ciel noir moi aussi.

18/04/2010

Alors sinon hier soir j'étais au Printemps de Bourges. Compte rendu en petits tirets (tirés?).
- J'ai vu Foals pour la 3e fois, mais je pense que les deux premières fois j'avais pas encore pris conscience de la chose. Là, j'ai pleuré.
- J'ai crapahuté sur scène pendant Sexy Sushi avec mes talons de 10cm, j'ai fait tilili à la chanteuse (geste de "viens par là" avec le doigt) pendant que personne faisait gaffe parce qu'il y avait 30 personnes en train de danser devant, et va savoir ce qui m'a pris, je l'ai embrassée dans la plus totale confusion. Donc je peux rajouter sur ma liste la chanteuse de Sexy Sushi qui se fout à poil (j'en suis encore en émoi.), mais par la même occasion, la chanteuse de Mansfield TYA.
Bah j'étais bien contente j'peux te dire.
- Brodinski 6e ou 7e fois au moins, et je devais être vraiment très très bourrée parce qu'il ne m'a pas ennuyée. Diantre.
- The Very Best, dans mes souvenirs flous, c'était vraiment cool, fausses plantes sur scène pour faire style on est dans la jungle, bootyshake et tout ça. Je crois qu'il faisait chaud.
- Je me suis bien appliquée à rater Pony Pony Run Run et Two Door Cinema Club, paske bon, on était pas là pour déconner.
- Pour finir il reste le cas BLOODY BEETROOTS. Je reste sceptique quant à leur nouvelle lubie de foutre une batterie sur scène. Et pis j'ai trouvé ça plutôt chiant en fait, pourtant j'y ai mis de la bonne volonté, je me suis jetée dans la foule pour faire les WOOP WOOP de Warp, mais non, a caca. Bien loin de ya deux ans et des brouettes, quand leur set ambiance carnaval crade au Showcase m'avait fait perdre toute la sueur de mon corps et laissé un souvenir impérissable. Là, nan. Du coup j'ai observé les milliers de kids sautant à l'unisson les bras en l'air, ce qui était tout à fait BEAU.
Et après j'ai commencé à vraiment connaitre la Souffrance rapport à la hauteur de mes chaussures, donc je suis partie.

14/04/2010

Post shoegaze néo sofia coppolesque


Bon, j'y suis allé un peu fort, mais c'est parce que j'étais en plein syndrome pré-menstruel \o/. Nonobstant je me suis effectivement pris une dose bien trop importante de pleurs hystériques, de blasitude et de "à quoi bon" dans la tronche ces dernières semaines, et si j'avais pas déjà Wasted écrit sous le bras je me le ferais sur l'heure (tkt je vais probablement en faire d'autres qui signifient la même chose, sacrée moi). Le plus rigolo c'est que j'ai moi-même consciencieusement foutu la merde et je peux rejeter la faute sur personne.
Mais enfin je suppose que tout le monde est déjà passé par là + il y a pire comme malheur dans le monde que le vide de l'amour parti + the show must go on.

Depuis quelque jour j'ai épuisé à peu près tout ce que l'internet pouvait m'apprendre sur Die Antwoord, ma dernière obsession passagère en date. Les mots crades en afrikaans n'ont plus de secrets pour moi. Mais en fait je sais pas par quel bout commencer pour présenter leur rap-rave primaire ou leur dj atteint de progeria ou la chanteuse Yolandi (ci dessus vois-tu) qui est aussi freak et dégueu que ses compères mais qui me rend folle.
Mais voilà 2 minutes 25 qui parleront mieux que moi.



Die Antwoord - Fish paste
"Next level shit".

Mon premier coloc écoute beaucoup trop de rap français à mon goût mais il suit une évolution tout à fait positive et l'autre jour il a mis ça et j'en fus comme deux ronds de flan. Moi les chorales les canons et tous ces trucs, ça marche à tous les coups.
Fredo Viola - The turn

Mon deuxième coloc écoute beaucoup trop de musique de foncedé à mon goût mais également des vieux trucs très classes, comme ceci. Attention, classe mais balle dans la tête quand même.
Betty Lavette - Your turn to cry
(il est également l'auteur pour la troisième fois consécutive de mon titre d'article)

Ma troisième coloc est actuellement en Estonie et on lui fait un grand coucou, le chat va bien mais y a une fuite sous la baignoire, bisous.

A part ça j'écoute en boucle les Bee Gees et Les collines d'Alizée (album merdique mais celle-ci je l'aime tant) donc on va s'arrêter là.

09/04/2010


Bon, blog fermé pour cause de dépression mortelle jusqu'à nouvel ordre, vu que la musique et raconter des trucs rigolos, j'en ai plus rien à foutre, et de toute façon je peux même plus avec mon pc qui a encore cédé sous les assauts d'un spyware de merde qui CONTRÔLE TOUT. Donc dans le but de vous épargner mes lamentations sur le merdier que j'ai fait de ma vie, salut les lapins.

13/03/2010

"Chacune de tes paroles est une ride de plus sur mes couilles."


Cette délicieuse punchline vous est offerte par mon nouveau (enfin, depuis deux mois) colocataire, le même qui pimente le visionnage de Moundir l'aventurier de l'amour par de subtils "mais quelle suceuse" ou "ce serait bien que le plan descende et qu'on voit qu'il a une grosse trique là".

Ohlala, t'as vu, ça s'arrange pas mon retard de blog (c'est à cause que je suis en dépression hivernale). Depuis un mois j'ai revu Florence & the Machine, j'ai pleuré bien entendu. C'est à peine croyable l'amour que je lui voue, ça me sortait par toutes les pores, Patrick Wolf à côté c'était de la rigolade. Quand elle chante on dirait que c'est la mère de l'humanité. (??, ne me demande pas).
Elle repasse à l'Olympia en juin, j'pense bien que je vais me la refaire.

Et hier soir j'ai vu Benjamin Biolay. Quand il passe la main dans ses cheveux, après, comme c'est gras, il s'essuie la main sur son pantalon, en marmonant mercimerci, on dirait tout à fait un autiste, on m'avait vendu un personnage plus sexuel que ça. Attention, spoilers : sur scène, étonnamment, Biolay
- sautille (moyen sexe)
- crie à genoux parfois (trop rock'n roll coco)
- reprend Gorillaz.
C'était vachement bien sinon, j'aurais pas pensé un jour apprécier une REPRISE DE JULIEN CLERC.

Jeudi dernier en cours on a eu permission exceptionnelle d'écouter de la musique. A cette annonce toute la classe s'est vissé ses écouteurs aux oreilles en peignant et le prof a eu le silence pour la première fois de l'année. BREF et j'ai écouté Fever Ray, et j'ai été catapultée un an en arrière. C'est rare que j'ai des souvenirs si vifs d'une période, et encore moins associés à de la musique. Mars 09, je n'en ai que des souvenirs de lendemains de cuite passés à fumer des clopes avec Goldy allongées sur mon lit en écoutant FEVER RAY donc, les soirées au Why Not qui réunissaient TOUT LE MONDE, les AG à la fac, le début tout chamboulant avec Thomas (manière subtile de te dire que ayest j'ai passé le cap effrayant de l'AN, applause), des cours de bio le vendredi matin toutes complètement bourrées. J'ai l'impression que ce n'était que bonheur continu et insouciance, et qu'il faisait BEAU. Penser à tout ça un an après alors que l'hiver semble de jamais finir, et que j'ai beaucoup plus de trucs relous de grandes personnes dans ma vie, ça m'a rendu très tristoune au dessus de mon demi-raisin.
Tranche de vie.

Bon, sinon je t'avoue que la chanson que j'ai le plus écouté cette semaine c'est Rude boy de Rihanna, mais je vais peut-être m'abstenir de la mettre. (J'aimerais bien que les clips de grosses cuisses me formatent autant que les anorexiques de tumblr, pour arrêter de psychoter sur LA GRAISSE, mais ça marche pas.)


(J'attire votre attention sur cette dernière qui traine depuis des plombes dans mon DDE mais que je n'ai apprécié que récemment. Allons-y pour les grands mots, c'est sexy et décharné, et super classe, genre une blonde en robe lamé qui se déhanche lentement en tenant un verre de quelque chose, regard caméra, elle chauffe grave, ça monte, ça monte, 3'22, PAN.
Je l'ai écouté hier dans le train j'ai eu grand mal à pas faire de lapdance au mec assis en face. Pour te dire.)

Bon en fait les trucs les plus cools que j'écoute these days c'est du post rock suédois et j'ai pas le droit de blogger parce que lui là il a posé l'option.
...
Ah, et merde.


Hé, je poste Spanish Sahara ?
Ha, ha, jme fais rire.

Bon, see ya.

01/02/2010

"Quand j'achète un grec, j'ai l'impression queee... que ma vie elle est pas comme j'aurais voulu, tu vois ?"


Ça fait une semaine que ce post est en chantier alors il est un peu décousu.

Après d'interminables minutes d'hystérie à la chercher partout, j'ai mis la main sur la musique de la scène du toit de Skins 402. On remercie bien chaleureusement Jean pour ceci. Une musique à train, voiture bus avion, ce que tu veux.

Fat Segal - Whitecap Widow.mp3

(je met le .mp3 pour attirer les gens qui googlent, nespa)

ET PIS le dernier morceau de l'épisode qu'il est vachement bien aussi.

Dinosaur Jr. - Said the people ♥♥♥


Samedi c'était jour de grand ménage à la maison. Comme Adélie avait commencé par mettre des trèèèès vieux disques des Cure ou de Lou Reed pendant le petit dej (à 13h),
- parfois je voudrais vraiment avoir une caméra dans les yeux, comme ici immortaliser l'image d'Adélie en chaussons-moumoute dansant assise (oui) sur les marches avec sa queue de cheval volant dans tous les sens et faisant "ouh yeah, ouh yeah" avec le chat -
et que moi, j'y connais rien à ces trucs, après j'ai eu envie d'écouter encore d'autres inconnus et j'ai mis toutes les compils promo ou que j'avais eu avec Volume et jamais écoutées.
C'est ainsi que de temps en temps, entre un récurage de cuisine et un posage de rideaux (aka feuilles de kraft froissé collées sur les vitres pour échapper au flicage des voisins), quelques trucs ont retenu mon attention.

Bowerbirds - In our talons

The Final Solution - Brotherman♥♥

Menomena - The pelican

Mes neveux ont 9 ans et ils écoutent déjà Nightmares on wax et Foals à longueur de journée grâce à ma sœur. J'aurais bien aimé que mes parents m'aient élevé comme ça, ce qui m'aurait permis l'autre soir de ne pas sortir une énormité comme "c'est les Black Keys?" "non c'est Hendrix". Fail.

Lo-Fi-Fnk - Marchin' in
Ça rend toujours trop guilleret eux.

Massive Attack - Paradise circus (Gui Boratto remix)


31/01/2010

mC'est peut-être parce que je suis bien ronde qu'elle me fait tant d'effet, mais ça fait 18 fois consécutives que je l'écoute depuis 30 minutes et sa découverte.



(Vous noterez que mystérieusement, dans les 20 dernières secondes, elle reprend ceci. Vintage.)

20/01/2010


Cher Tumblr.
Je t'écris pour te dire que t'es pas très sympa quand même. Bientôt un an que tu trompes mon ennui chaque soir, je te l'accorde. Mais à cause de toi et tes photos de filles maigres en collants filés, j'achète des chaussures tout le temps, je sais plus où les foutre. Je ne pense plus la nourriture qu'en termes de calories, maigrir grossir. J'ai envie de mettre des talons de 8cm même pour aller en cours. Je scrute mon tour de cuissot chaque matin et chaque soir. J'ai encore plus envie de vivre dans LA BEAUTÉ qu'avant (et déjà avant, c'était beaucoup). Mon QI doit baisser sensiblement aussi, vu le bouillonnement intellectuel qui me reprend et surprend quand je lis un vrai livre.

Et à propos de livre, j'en ai commencé un super cool, L'élégance du Hérisson. (Tout le monde connaissait sauf moi jcrois) (et c'est trop bien). Bref, il y a un passage qui m'a tapé dans l'oeil (et vous allez tout de suite comprendre pourquoi tellement je suis trop pas prévisible comme meuf), et qui m'a fait faire un rapprochement avec Tumblr, donc.

"A part l'amour, l'amitié et la beauté de l'Art, je ne vois pas grand chose d'autre qui puisse nourrir la vie humaine. L'amour et l'amitié, je suis trop jeune encore pour y prétendre vraiment. Mais l'Art... si j'avais du vivre, ç'aurait été toute ma vie. Enfin, quand je dis l'Art, il faut me comprendre: je ne parle pas que des chefs-d'œuvre de maitre. Même pour Vermeer, je ne tiens pas à la vie. C'est sublime mais c'est mort. Non, moi je pense à la beauté dans le monde, à ce qui peut nous élever dans le mouvement de la vie. Le
journal du mouvement sera donc consacré au mouvement des gens, des corps, voire, si vraiment il n'y a rien à dire, des choses, et à y trouver quelque chose qui soit suffisamment esthétique pour donner un prix à la vie. De la grâce, de la beauté, de l'harmonie, de l'intensité. Si j'en trouve, alors je reconsidérerai peut-être les options: si je trouve un beau mouvement des corps, à défaut d'une belle idée pour l'esprit, peut-être alors que je penserai que la vie vaut la peine d'être vécue."

Vous voyez ? Je trouve que c'est un peu la tumblophilosophie. Ce truc ne sert à rien, juste à exposer du beau a qui veut bien le regarder. Alors mon copain Tumblr, malgré les centaines d'adolescentes que tu as du faire tourner anorexiques avec tes photos de Taylor Momsen, ou boulimiques avec cette atroce profusion de photos de pâtisseries pastel cupcakes truc, c'est pour ça que je t'aime.


LOL.

03/01/2010


Je sais pas comment je me démerde, mais à chaque virée à Paris son aventure-métro. Après avoir réussi à passer une jambe ENTIÈRE sous le métro l'an dernier, en ce 31 décembre je me suis retrouvée à quatre pattes dans les portes, c'est à dire que j'ai eu furtivement les genoux dans la rame et les mains sur le quai.
Quand ça sonnait.
En habits de lumière et de réveillon.

Je vous explique pas comment.

Quelques heures plus tard nous avons dit adieu à l'an de grâce 2009 avec force alcool et tubes des années 90 (Gala, Backstreet Boys, Vengaboys, j'étais aux anges).
Je pourrais vous en raconter des vertes et des pas mures sur ce qui a constitué mon année, mais comme maintenant tout mon entourage IRL vient ici, non. C'était juste l'année la plus mouvementée et, oui, heureuse jusqu'à présent.

Et maintenant, quelques ritournelles.

Paul Kalkbrenner - Zeit
En 2000, j'avais 11 ans. Très loin de là, Kalkbrenner était déjà le plus fort (je me demande s'il était déjà chauve).
(j'ai pas fait de top 2009 dans la mesure où tout le monde s'en branle (d'ailleurs dites moi honnêtement, si j'arrête de mettre de la musique, ça vous dérange pas non? J'ai perdu la foi un peu) mais bref si j'en avais fait un, Gebrunn Gebrunn serait dans le top 5 tracks.)

Selah Sue - Raggamuffin
Elle est passé à Taratata et j'ai bien aimé les trucs rigolos incompréhensibles qu'elle dit dans cette chanson. The end.

Jay Jay Johanson - Colder
De JJJ je ne connaissais que les trois morceaux qu'a posté A.Druggie ya quelques temps, sortis du dernier album en date. Bien, bon, mais j'avais pas accroché. Mais il y a peu, en un morne après-midi de glande-salon, ma coloc a mis son album Poison (2000), et je suis restée vissée sur le canapé à répéter "ah mais c'est trop beau ! ah mais c'est trop bien !" tout le disque.

The Knife "in collaboration with" Mt. Sims & Planningtorock - Colouring of pigeons
Karin Dreijer aka Fever Ray, déjà toute seule, a fait peur, a l'est folle. The Knife, aka elle et son frère, y sont fous aussi. Alors voilà que the Knife se lance dans un OPERA sur CHARLES DARWIN avec d'autres gus, probablement fous aussi.
On est pas loin du trop plein de foliesse pour moi.

The Elephants - Nothing but clues
Ouais, c'est gentil, petite guitare tululu, sans doute qu'ils ont des chemises de bucheron et des cardigans bordeaux et qu'en vieillissant ils ressembleront aux Fleet Foxes. Le genre de chanson que pourrait poster Hans y me semble. Comme on dit en arts, CA FONCTIONNE.


Bonus fail :
30 Seconds to Mars ft. Kanye West - Hurricane
Si certaines personnes l'ignorent encore : Jared Leto avant d'être acteur, CHANTE et mène un groupe, 30 seconds to Mars. Difficilement descriptible par autre chose que "EMO". Mais sinon sa voix est canon et ils ont quand même fait des bonnes chansons par le passé. Le troisième album vient de sortir, décrit par Bombasse Leto comme "leur meilleur" (en toute simplicité), avec des clips qui sont rien de moins que des superproductions de 9 minutes pour un morceau de 5, une production dégoulinante, je l'écoute en ce moment, c'est de la merde, vraiment, et pourtant dieu sait que je les ai aimé.
Et voilà qu'après avec repris Stronger de Kanye West en version trop dark-langoureuse, ils l'invitent a vocoder un peu sur leur disque.
Je vous le dis tout de suite, c'est vraiment très mauvais. Mais moi je vais l'écouter en boucle pendant un certain temps, vu que je suis une grosse nouille.

Ajoute à ça que j'ADORE le morceau de David Guetta avec Kid Cudi, parfois je m'auto-angoisse.

Bonus chiffon :
J'ai eu un grand choc esthétique en voyant ça sur tumblr l'autre jour.
Je trouve ça génial. Pourquoi personne n'y avait pensé avant ? Vivement que ça arrive chez H&M.