13/03/2010

"Chacune de tes paroles est une ride de plus sur mes couilles."


Cette délicieuse punchline vous est offerte par mon nouveau (enfin, depuis deux mois) colocataire, le même qui pimente le visionnage de Moundir l'aventurier de l'amour par de subtils "mais quelle suceuse" ou "ce serait bien que le plan descende et qu'on voit qu'il a une grosse trique là".

Ohlala, t'as vu, ça s'arrange pas mon retard de blog (c'est à cause que je suis en dépression hivernale). Depuis un mois j'ai revu Florence & the Machine, j'ai pleuré bien entendu. C'est à peine croyable l'amour que je lui voue, ça me sortait par toutes les pores, Patrick Wolf à côté c'était de la rigolade. Quand elle chante on dirait que c'est la mère de l'humanité. (??, ne me demande pas).
Elle repasse à l'Olympia en juin, j'pense bien que je vais me la refaire.

Et hier soir j'ai vu Benjamin Biolay. Quand il passe la main dans ses cheveux, après, comme c'est gras, il s'essuie la main sur son pantalon, en marmonant mercimerci, on dirait tout à fait un autiste, on m'avait vendu un personnage plus sexuel que ça. Attention, spoilers : sur scène, étonnamment, Biolay
- sautille (moyen sexe)
- crie à genoux parfois (trop rock'n roll coco)
- reprend Gorillaz.
C'était vachement bien sinon, j'aurais pas pensé un jour apprécier une REPRISE DE JULIEN CLERC.

Jeudi dernier en cours on a eu permission exceptionnelle d'écouter de la musique. A cette annonce toute la classe s'est vissé ses écouteurs aux oreilles en peignant et le prof a eu le silence pour la première fois de l'année. BREF et j'ai écouté Fever Ray, et j'ai été catapultée un an en arrière. C'est rare que j'ai des souvenirs si vifs d'une période, et encore moins associés à de la musique. Mars 09, je n'en ai que des souvenirs de lendemains de cuite passés à fumer des clopes avec Goldy allongées sur mon lit en écoutant FEVER RAY donc, les soirées au Why Not qui réunissaient TOUT LE MONDE, les AG à la fac, le début tout chamboulant avec Thomas (manière subtile de te dire que ayest j'ai passé le cap effrayant de l'AN, applause), des cours de bio le vendredi matin toutes complètement bourrées. J'ai l'impression que ce n'était que bonheur continu et insouciance, et qu'il faisait BEAU. Penser à tout ça un an après alors que l'hiver semble de jamais finir, et que j'ai beaucoup plus de trucs relous de grandes personnes dans ma vie, ça m'a rendu très tristoune au dessus de mon demi-raisin.
Tranche de vie.

Bon, sinon je t'avoue que la chanson que j'ai le plus écouté cette semaine c'est Rude boy de Rihanna, mais je vais peut-être m'abstenir de la mettre. (J'aimerais bien que les clips de grosses cuisses me formatent autant que les anorexiques de tumblr, pour arrêter de psychoter sur LA GRAISSE, mais ça marche pas.)


(J'attire votre attention sur cette dernière qui traine depuis des plombes dans mon DDE mais que je n'ai apprécié que récemment. Allons-y pour les grands mots, c'est sexy et décharné, et super classe, genre une blonde en robe lamé qui se déhanche lentement en tenant un verre de quelque chose, regard caméra, elle chauffe grave, ça monte, ça monte, 3'22, PAN.
Je l'ai écouté hier dans le train j'ai eu grand mal à pas faire de lapdance au mec assis en face. Pour te dire.)

Bon en fait les trucs les plus cools que j'écoute these days c'est du post rock suédois et j'ai pas le droit de blogger parce que lui là il a posé l'option.
...
Ah, et merde.


Hé, je poste Spanish Sahara ?
Ha, ha, jme fais rire.

Bon, see ya.

4 commentaires:

The Dude a dit…

Mais IL FAIT BEAU allons.
Si ça continue au prochain post on aura droit à du post rock turc (j'te brieferais).




SEUSSI qu'écoutent du post rock ...

Automatic Druggie a dit…

de pg lost moi je préfère prahanien, je trouve le morceau parfait de chez parfait. mais j'y étais déjà allé de mon analyse sur la frange, je vais pas te refaire le commentaire long boring que je fais toujours ici.

les applauses je te les donnes pour le coup. clapclap et croisons les doigts normalement l'hiver est bientôt fini on va pouvoir montrer notre graisse.

elen a dit…

J'étais au bord de la crise d'apoplexie je croyais que tu posterais plus jamais.
Alors je brave ma connexion de roumaine pour télécharger celle qui fait lapdancer (ça fait 10 minutes et j'en suis à 23% j'ai de l'espoir), ça m'intrigue staffaire.
Et rapport à l'hiver damn straight motherfucker j'en ai ras la casquette, mais hier j'ai repris espoir, en voyant les gens piciniquer en parc avec des lunettes de soleil. Je crois qu'on est repartis pour le printemps sous peu là.

Btw, putain, déjà un an? Unbelievable vous. Congrats au niveau de la relationship!

Masha a dit…

meuf j'aime la belle musique que tu introduis dans ma vie...