10/05/2010

Let's go walking on the edge

Photo parfaite @ weliveyoung.blogspot
Écrit y a 3 jours.
Ce soir est la première fois que je suis complètement seule depuis deux ou trois semaines. N'être jamais seule, chez nous en ce moment, ça entraine aussi que je picole vaguement presque tous les jours, que je bosse plus, que je vais en cours dégueulasse parce que je n'ai réussi à quitter mon lit que 8 minutes avant, que je fais rien de ce que j'ai à faire, que je fais plus rien en fait, je vais même plus sur l'internet. Je me soupçonne même d'avoir arrêté de penser. Je cours après le sommeil h24, chuis un peu au bout du rouleau. Je crois qu'on est tous un peu au bout du rouleau ici, entre ceux qui se défoncent, ceux qui boivent, ceux qui dépriment, ceux qui sont en convalescence (au compteur aujourd'hui, une mâchoire cassée, une main cassée et un chat avec dans la patte un trou béant qui ressemble à une rondelle de saucisson laissant du sang dans tous les lits de la baraque).... Quand je te parlais de déliquescence y a un an, j'étais encore loin du compte.
Pour résumer, je suis en permanence d'humeur Crystal Castles.
Ou alors c'est encore parce que j'ai mes règles.

Bah en fait toc toc à la porte, j'ai toujours pas dormi seule, ET une évolution spectaculaire (et positive tralala) a eu lieu dans l'ambiance générale de la maison depuis quelques jours. Mais chut, ce qui se passe au 289 reste au 289.

Et maintenant, un interlude musical.
Mr Flash - Motorcycle Boy
Je pensais pas qu'un truc de chez Ed Banger m'émerveillerait de sitôt, ben ma gueule, il me fout trop LA PATATE le shoulder crawl et le sourire.

Son Lux - Weapons V
Le démarrage m'a littéralement laissée par terre avec un air de jouissance totale quand je l'ai écoutée pour la première fois. Mais faut des grosses basses.

The Dead Weather - The difference between us
Je connais que les singles du premier album et ça m'a jamais trop emballé. Là j'écoute Sea of cowards en boucle, et à 1''45, c'est le son idéal pour quand tu es nu + en sueur + la clope post. (J'ai décidé que je m'en branlais de la censure maintenant kikoo).

Scissor Sisters - Invisible light
Toujours aussi pédé paillettes cul. Le refrain ressemble fortement au Wild Life de Patrick Wolf, si ça te parle. Toi aussi, danse en slip devant ta glace.

BON, on va faire un gratin.
Je te laisse sur deux bien jolies images de l'Islande sous les cendres. Putain, ça m'exalte trop, j'aurais voulu courir dans la steppe sous un ciel noir moi aussi.

5 commentaires:

Noizett a dit…

Ouais bon, le zéro commentaire me déprime. Surtout que c'est un bien bel article. Un cœur virtuel pour Mr flash et forcément l'incroyable "The difference between us" qui donnerait une impression de coolitude extrême au plus profond des losers. (=moi.) Voilà. Tu (me/nous) manquais.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Dance To The Radio a dit…

"Weapon V" est parfaitement en accord avec les deux (superbes) photos de l'Islande !

kid a dit…

The Dead Weather - The difference between us

et tu choisis la meilleure.

Nocturne a dit…

Une fille qui écrit, qui écoute du bon son, qui va en concert en talon et qui sue, une vraie fille comme il en faut quoi! Si ça te dit, on peut faire l'amour un jour, n'importe lequel, ahah.